Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1112) Mathématiquement amoureuse…

Mise en avant de Laure, mon amie Facebook.
Je vagabonde du côté de Fort Dauphin en octobre – novembre.
Dans mon vagabondage virtuel, je tombe sur Laure.
J’en parle ici et donc ci-dessous.


Laure est vive et cherche à être elle.
Ca change de tous les panneaux neuneus de partage, qui sont une plaie pour mes yeux, l’effondrement de la pensée, tu t'es vu quand tu fais partage de panneaux impersonnels.
Laure cherche à réaliser, c’est sympa et frais.
Voici son dernier poème, il a été primé
Gens de tout bord, j’espère que ce lien et le texte ci-dessous, vous donneront envie de faire, plutôt que de partager des trucs neuneus et tout faits.
Misaotra Laure, à bientôt à Fort Dauphin, trouve moi un TB : Vangaindrano - FD.

Poème : Mathématiquement amoureuse
Je suis attirée par toi, avec une ardeur universellement proportionnelle, au carré de la distance qui nous sépare.

C'est une permutation circulaire, que mon coeur dévie et tout s'annule en moi, sauf la racine carrée de mon coeur.
C'est en vain, que j'essaie d'oublier le jour où le rayon de tes yeux s'est réfracté, sur les lentilles de mes sentiments et je ne pense qu'à toi.
Tu es le lien géométrique de mes pensées, le sinus de mon coeur, la tangente de mon esprit, le point de concours de mes rêves, le point d'inflexion de ma vie.
Il existe entre toi et moi, un intervalle qui n'admet pas de racine réelle et dont l'équation a pour inconnue l'infini.
Quand je considère le polynôme de ta force, je perds le centre de gravité, j'abandonne le principe de Newton.
Mon point de concours étant mon coeur, sa résultante prend mon coeur pour toi, vers toi.
Il se lance comme une hyperbole vers l'infini, s'élève comme la phénophtaléine qui rougit l'hydrate par un phénomène de feu. Daigne accepter un baiser inoxydable, dont l'intensité et la teneur spécifique ont pour coefficient, sa charge électrique.
La pression atmosphérique menace de faire rage jour et nuit et de soulever la soupape de ma timidité.
Si j'étais une étoile, tu serais mon pôle Nord.
Fais la synthèse de mes pensées les plus stériles et en attendant les réactions chimiques, reçois mes sentiments calorifiques et mes baisers électromagnétiques.
Mathématiquement à toi, mon facteur aimé...

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0