Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Perpendiculaire au port, écrasé de chaleur, ventilés par les thermiques, des hangars laissent échapper les senteurs des épices, un vrai bonheur imaginatif et odorant

Perpendiculaire au port, écrasé de chaleur, ventilés par les thermiques, des hangars laissent échapper les senteurs des épices, un vrai bonheur imaginatif et odorant

On se balade à Tamatave.
Tamatave c'est là ou travaille Emilienne et son adresse Facebook.

Comme toutes les sauvages de la brousse, Emilienne est venu chercher le pain à Tamatave.
Elle en profite, pour donner une bonne instruction à sa fille.

Au fond d’elle-même, Emilienne est de la brousse et rêve d’y repartir, une fois fortune faite et non pas sans le sous, elle est fière…

Pour X raisons, je suis arrivé tardivement à Tamatave, dans mon vagabondage malgache.
Mais depuis 2006, Tamatave est ma plaque tournante.
Je vois son évolution et l’évolution est positive.
Tamatave est la deuxième ville de Madagascar et son 1 er port.
C’est une ville de plage et de mer.
Je suis convaincu, que la vie est plus facile, quand la mer et la plage sont omniprésentes.

Alentours, il y a de belles balades à faire.
C’est aussi le point d’organisation pour trois destinations, aux tourismes différents :
- le départ avion ou bus – bateau, pour l’île St Marie
- le départ Sud, pour l’aléatoire canal des Pangalannes entre Manahoro qu’on rejoint en bus et Manaharo – Mananjary, via Nosy Varika, qu’on navigue en bateau brousse
- le départ Nord, le Masoala et l’aventureuse RN 5
Je ne parle pas des destinations à la journée ou balnéaire comme Foulpointe, Mahambo, Takapala…

Je tombe sur un film publicitaire, c’est ma balade à Tamatave...
Sans crainte, vous pouvez cocher Tamatave, sur votre carnet de voyages.
Découvrir certaines subtilités d'une ville portuaire et ses hangars à produits qui voyagent par-delà les mers...
On peut arriver en cargo à Tamatave.
Plus facilement de l'île de la Réunion avec le Tronchetta.
Je l'ai raté deux fois.
Le bureau Tronchetta de la Réunion est très mora, mora et comprend mal, les besoins d'un métro, pour rester diplomatique...
Arriver sur une île en bateau, ça à de la gouague.
Je ne désespère pas de réussir…

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0