Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...
Chez Emilienne et les changements à Tamatave...

Chez Emilienne et les changements à Tamatave...

Dans l’article précèdent, je fais l’intello de bazar.
Je parle de Toamasina qui est le vrai nom de Tamatave qui lui, est celui employé par tous…


Tamatave, premier port de Madagascar, deuxième ville du pays, a les attraits d’une ville égayés par la mer.
C’est le Marseille de Madagascar.

Si j’y vais souvent, ce n’est pas pour les bienfaits du coin, mais pour Emilienne et son adresse Facebook.

Cette année ce n’est pas voyage, c’est vacances alors, je suis dispo.

Je vois enfin la maison d’Emilienne.
Belle maison en bois, sol en dur, toit en tôle.
Dommage que le manque de moyens, l’ai obligé de partagé le terrain, avec une dame.
Pour le moment, cette dame a construit une petite maison.
Par la suite, ça risque d’être serré et le salon de coiffure d’Emilienne sera supprimé.

Emilienne n’a peur de rien.
Elle imagine agrandir la maison en construisant en dur,
le bloc cuisine plus grand, douche, WC et par-dessus et avec accès en escalier, son salon et une véranda en hauteur.
Ce n’est plus des vacances, c’est calcul prévisionnel…
Je remarque des défauts d’étanchéité.
On répare avant la saison des pluies.


J’ai l’explication du pourquoi du manque de photos.
Au téléphone elle me dit : l'appareil photo dit, erreur carte mémoire…
Je pensais qu’elle avait bloqué les données, comme on peut le faire.
Sur place, je regarde l’appareil, mon diagnostique n’est pas bon.
Je teste sur mon appareil photo, ça ne marche pas.
Je teste sur son appareil, une de mes cartes mémoires, ça marche.

Vous connaissez tous mon cri informatique : putainnnggg de bordel de merde fait chier, je le lance et miracle, je trouve…
Bourricot a simplement mis l’adaptateur de la carte mémoire dans l’appareil photo, la carte mémoire elle, est dans la tablette.
Je lui dis mi amusé, mi nerveux.
Elle me regarde souriante : ah bon, je savais, mais je trouvais que ça faisait deux cartes mémoires, pour le prix d’une…
Vous répondez quoi à cette innocence ?
Entre les travaux, les prévisionnels, les courses, ses clientes, gérer les terribles Fox et Loulou, les flâneries le long de la plage, les changements, la ville progresse et le fameux bazar be est refait à neuf et en dur et ça le fait, les journées passent agréablement…


Comme partout où il y a des traces humaines, Toamasina, Tamatave, vous y rester de 2 jours à une vie…
On devrait pouvoir philosopher, sur cette dernière phrase…


Tarifs :

- hôtel Fréderic, 36000 ariarys, 11,25 €
- tuk, tuk collectifs, 1000 ariarys
- cyclos pousses, 1000 en ville, 1500 à 2000, pour aller chez Emilienne, demandez : Ankenniny - EPP Tsar et suivez les photos...
- taxi, 5000 ariarys, je ne les utilise pas…

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0