Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1386) Deux mondes différents (140) ? Le phone est dans la place…

Lundi, je mange avec un pote.
On débat sur : Madagascar progresse t’il ?
Je trouve.
Il ne trouve pas.
J’émets l’hypothèse qui me tient à cœur : Madagascar progresse, le monde progresse plus vite, c’est en cela, que l'écart se creuse…

Début 2000, personne n’a de téléphone à Madagascar.
La raison est simple :
- le mobile n’est pas encore instauré, le réseau est faible
- on vole les fils de cuivre, des lignes téléphone fixe
A mon retour, je blogue, avant l’idée Emmaüs, copains, envoyez  moi vos vieux téléphones avec le chargeur.
Mon idée est de recycler nos vieux téléphones, en téléphone fixe…

J’arrive à Madagascar, avec une vingtaine de téléphones.
Je suis stupéfait.
Sur l'avenue de l’Indépendance sont installés les craqueurs de téléphones, pour adapter la puce, c'est un grand succès.
En moins d’un an, Madagascar est passé du néant téléphonique, à l’inondation téléphonique.
Je me souviens d’une phrase de Jacques Chirac et la fracture numérique.
Pire, quand j’offre mes téléphones, on me dit : vazaha Pierre, tu n’as pas le téléphone clapet, le in absolu de cette année là. 
Rigolo, maintenant, au lieu de demander des bonbons ou des stylos, ils réclament du crédit téléphonique.

2016, toujours pas de crédit téléphonique, mais tout Madagascar est au smartphone.
Avec des erreurs de classement,
Emilienne et son adresse Facebook a sa vie, dans son smartphone.
Elle garde ses crédits Orange, comme de l’argent dans le porte-monnaie et paye les administrations, par débit téléphonique.
Certaines clientes paient la coiffure, par virement de téléphone à téléphone.

Les commerçants manifestent à Mahajanga.
Ils ne veulent pas la règle imposée, de payer par virement téléphonique, les impôts et autres taxes…
Ils mettent en avant, que le pauvre producteur, de brèdes et de carottes, ne comprend pas cette technique avant gardiste…
En fait, c’est beaucoup plus subtil.
Ce sont les percepteurs qui foutent le bordel, en glissant hypocritement une vérité : on n'impose pas une règle de paiement.
La raison ?
Dans un virement téléphonique, tout est tracé...
Ils ne peuvent plus détourner, la dime des impôts.

Elle n’est pas belle la vie ?
Et cette histoire de corruption, n’est-elle pas la même partout dans le monde ?
Si vous n'en connaissez pas, parcourez mes deux blogs...

Tag(s) : #La vie à Madagascar

Partager cet article

Repost 0