Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…
1482) Berive sur Ranobe via Bebaboky…

Besalampy – Berive sur Ranobe via Bebaboky, 22 heures de charrette à zébu, de la vraie charrette, avec les roues en fer…
Ben, eeeee, malgré l’inconfort, c’est un doux euphémisme, la lenteur, le parcours est magique.
Le rythme me convient. 
Le parfum d’aventure m’enivre. 
Mon cerveau, si facile à vagabonder, profite de l’occasion, pour se faire un film.

De jour comme de nuit, le paysage est présent et te laisse le choix, de l’appréciation.
J’arrive à Bebaboki à 4h30 le matin…
Notre arrivée réveille, une, deux, trois personnes qui me proposent un matelas, dans le local à pétrole, de la Jirama, l'EDF thermique de Madagascar.
Eeeee, vous n’avez pas autre chose ?
Si, si, tu peux dormir à la mairie.
Et ben voilà qu’elle est bonne l’idée…

L’adjoint au maire tient une épicerie - gargote.
De grand matin, je fais un petit déjeuner riz - haricot sec, de première bourre.
On discute.
Il m’apprend une mauvaise nouvelle.
Un des deux zébus est malade.
Le charretier ne veut pas continuer.
Rassure-toi vazaha, on t’a trouvé une autre charrette.
Tu pars à 15 H…
Il est 8 heures, je devrais avoir fait le tour du village.
L’adjoint me fait visiter et la conversation est agréable.
Il appelle une gamine qui fabrique du jus fermenté, de têtes de palmiers.
Je goutte dans l’hilarité générale.
Eeeee, tout tourne, where is ma maman et ma maison.

15H, deuxième charrette, c’est parti avec les mêmes sentiments que la veille.
Le soleil tombant, je formule une inquiétude.
On fait de l’Ouest depuis un moment alors que la route c’est du Sud.
Le charretier ne me comprend pas.
En fait, je me fais piéger par la lenteur.
Partout dans le monde, quand vous faites de la route, elle n’est pas rectiligne.
Un crochet de 5 Kms est insignifiant en voiture.
Il est très important, si vous êtes à pieds, la vitesse d’un zébu...
Je range la carte, après avoir remarqué le crochet…
Cahin, ouille le dos, caha, ouille le dos, nous arrivons à Berive sur Ranobe à 22H30.
La garnison, assurant la surveillance de la région, par tranche de 3 semaines, m’accueille.
Le lieutenant m’offre sa chambre.
Bonsoir les gens…

Le lendemain, petit dèj à la garnison. 
Le lieutenant : la douche et les WC ?
C'est dans la rivière, attention aux crocos…
Moi off, je deviens diplomate : Oui, bien sûr, prend moi pour une bille.
Le lieutenant : je m’excuse, je dois partir, mais on vous a réservé un camion, il part à 14 heures, vous avez la place devant, bye et bonjour à Maintirano…

Avant toute chose au lavage, je suis blindé de poussière.
J’arrive à la rivière.
Je me baigne tout habillé, tel le cow boy, mon idole : mon nom est Personne.
Soudain, les villageois me crient dessus et me lancent des pierres.
Ai-je brisé un fady, une interdiction de croyance à Madagascar ?
Que nenni, un crocodile approchait de moi…
Eeeee, pour sortir de l’eau, je ne ressemble plus à un handicapé…

Après les remerciements et le séchage au soleil, vagabondage dans le village et visite à mon camion.
Hum, j’aime ce village de brousse fonctionnel et mon camion au look salaire de la peur…
Je cumule la réalisation de rêves, en parcourant mon envie…
Il est 14 heures, le camion klaxonne, il est temps de partir…

Tarifs, je ne fais pas la conversion, mais j’ai eu 1 € = 3500 ariarys :

Pas d’hôtel à Bebaboky : je donne 10000 ariarys à la mairie
Pas d’hôtel à Berive sur Ranobe : je donne 10000 ariarys à la caserne
Petit dèj : 500 ariarys
Repas : 2000 ariarys
Jus de palmiers : 200 ariarys
Charrette à zébu : 50000 ariarys

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0