Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mondevisionmondeSur mes deux blogs, j’ai des rubriques phares.
Pour les blas, blas, blas, c’est :
- QI d’huître
- le sourire du dimanche
- devant la machine à café
- etc.
Sur 1000 et 1 entreprises :
- ma star Emilienne, fil rouge et plus du blog
- j’ai rencontré, cliquez, j'aime beaucoup
- mon interrogatif : deux mondes différents 
Je sais que cette rubrique dérange.
Beaucoup aimeront voyager pour voir les différences.
Emilienne me répète inlassablement, tout ce que tu aimes je l'aime aussi.
Ma maison est en tôle car je n'ai pas d'argent pour avoir une maison en dure. 
mondeJe prends le taxi brousse car je n'ai pas d'argent pour la voiture.
Manger la queue et la tête des poissons n'est pas une coutume.
Ca  me permet de manger un peu de viande.
Comme toi, je préfère le poisson entier...

Pour ma part, je ne fais pas de tourisme, je ne fais pas de vacances, je voyage.  
Pas à l'aveuglette avec une idée et une éthique.
Je ne cherche à convertir personne mais je défends mon idée.
Je passe pour un hurluberlu cependant, progressivement, j’ai des gens de mon côté.

Mardi 8 mai sur France 2, c’est RDV en terre inconnue.
Un tour du monde au fil des émissions.
mondeUn invité en immersion, dans un coin reculé du monde.
Une émission miam, miam.
Quand on voit ce type d’émission, on se demande comment certaines autres peuvent exister.
Quand on voit ce type d'émission, on chope le pep's pour un moment.
Quand JE vois ce type d'émission, je dis hé, oh, mon sac est prêt, c'est quand tu veux.
Hier, c’est en Ethiopie avec Zabou.
Ca pourrait être ailleurs, le pays n'est que support... Ce qui n'empêche pas de chercher un support agréable.

Après l’émission principale, en deuxième partie de soirée, c’est blas, blas, blas avec les téléspectateurs.
Ce qui ressort à longueur d’émissions, de la part de tous les acteurs de ce programme 
Au départ on part à l’aventure, on s’aperçoit qu'à l'autre bout du monde, les gens sont pareils, les mêmes sentiments nous unissent ou nous font réagir…
monde
Deux mondes différents 
Bien sur que non .
Les preuves sont flagrantes hier :
- u
ne des nanas du village se prend d’amitié pour Zabou, elle la regarde droit dans les yeux, la communication passe, ces yeux whaou, ça cause hein.
Emilienne me le dit très souvent : Pieeerreee, je parle mal français, mais la musique de tes mots, me font tout comprendre...
Je l'ai déjà dit, Emilienne analyse et explique les textes de la chanson à l'encre de tes yeux de Francis Cabrel....
- u
ne autre nana du village offre du lait à Zabou.
Elle regarde Frédérique Lopez et ne lui donne rien
Elle se retourne explosée de rire de la belle farce qu'elle vient de jouer et se jette dans ses bras pour bien lui dire que c'est une farce…
monde- il y a une naissance dans le village.
Pour honorer les invités, la petite fille s’appelle Zabou…
- p
our approcher silencieusement d’un lieu, les mains protectrices se donnent et se serrent…
- l
es gens se regardent, s’observent et s’imitent dans de grands rires
Pour moi se sont des preuves évidentes d'un instant de partage, de personnes venant d'horizons différents mais similaire dans la pensée et l'amour donné.
Pas de frigo c’est vrai, mais des endroits de conservation ventilé.
Pas de télé c'est vrai, mais une culture d’histoire à raconter.
Pas de discothèque ou autres cinémas c'est vrai, mais de la musique et des danses tous les soirs.
Bref, une parisienne débarquent aux antipodes de sa vie et parle avec des copines, sans que rien ne manque, l’essentiel est là.
mondeBen moi je dis grande classe.
Ca fait plaisir de voir des gens ressentir, ce que je ressens dans mes voyages.
Au téléphone le dimanche, Emilienne : hier à la plage, j'ai parlé avec toi, maintenant je sais qu'en face loin, c'est pareil...
Cliquez, pour moi, c'est un de mes textes les plus émouvants qui m'a fait découvrir Emilienne.

Ce reportage, on pourrait le faire en bas de chez soit.
Il est plus facile de le faire aux antipodes, non pas de la terre, mais de ce qu’on est…
Pour ressentir ça, il faut être déstabilisé pour être disponible...
Déstabilisé, on l'est par l'éloignement ou l'engagement…

Voyagez en France avec un support original, à pieds, à vélo, en canoë, à moto, en ULM, vous verrez.
mondeVous rencontrerez les gens, beaucoup plus facilement qu’à l’intérieur d'un camping car ou d’une caravane, ou vous reproduisez votre chez vous et n’avez pas besoin de vous ouvrir à l’extérieur…
Les chaînes d’hôtel l’ont bien compris.
Pour rassurez les représentants de commerce, tous les hôtels de la chaîne sont pareils, pour un bien être à l’étape...
Déjà qu'on travail, si en plus on est déstabilisé…

C’est émouvant de s’apercevoir, qu’on est tous pareil, quand des différences seraient pourtant visible…
Hier ça dégage l’amour à tous les étages.
Personne ne fait d'effort, ça se passe comme ça, naturellement, une grande leçon…
Quand je suis revenu à Mahambo avec Emilienne, Alexia, Clotilde, me disent, coucou Pieeerreee, ça va et on continue la conversation, là ou on l'avait laissée... Deux ans auparavant. 
mondeElles trouvent normal de me reconnaître.
Elles sont fières que je les reconnaisse et  Vice versa pour ma part... Encore un reste de colonisation, quand les gasys aiment un vazaha, ils sont déférents... 
Touristiquement la tour Eiffel est nécéssaire.
Et en voyage
Aussi, c'est là que ça se passe.
La tour Eiffel, en symbole, facilite les rencontres...

Quand on connaît les problèmes de tout ces pays
J’ai l’impression que la paix ne peut venir que du peuple et à l’encontre des dirigeants .
Hé les gens, on s’y met à installer la paix 

Ce texte mériterait d'être classé en catégorie aventure.
Après ce que j'ai écrit, je le classe en catégorie vie de tous les jours...
Ben oui hein, la vie de tous les jours n'est pas forcément banale .
Le futur de RDV en terre inconnue, serait de le faire en bas de chez soit...
J'en reparlerai... Quand je serai capable de faire dans mon quartier ce que je fais en voyage .

Tag(s) : #Association 1000 et 1 entreprises

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :