Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’attendais Sahasoa, comme un havre de sérénité et de plaisirs...
Je me suis trompé.
Octobre, novembre est la meilleure  période, pour aller sur la RN 5.
J
’ai oublié un paramètre.
La vanille est prête, le clou de girofle se ramasse
   
La RN 5 est inondé de collecteurs.
Tous les habitants, ayant du capital, sont collecteurs.
Les commerçants ne s'approvisionnent plus, pour collecter les épices.
Conséquence 
Rien à bouffer, tout est en stand by.

Sasouha, à le même problème que Manompanna, c’est dur de repartir.
Je m’y arrête pour Nosy Antafanna, un parc marin.
Seulement le bateau n’a pas d’essence… Il garde l’argent pour la vanille et la girofle...

Avec Emilienne c’est tendu, on part dans une grande engueulade.
Elle n'accepte pas, que moi Pieeerreee, je me sois trompé.
Emilienne n’aime pas le voyage de mouvement.
Elle préfère s’installer et s’habituer.
S
on vrai défaut, le seul que je lui trouve : elle ne prend jamais ma défense quand j’ai un différent avec un malgache.
Pour se réconcilier, on surnomme Sahasoa : tsys town...
Dès qu'on dit non, on ce clin d'oeil en hurlant : Sahasoa...

O
n décide de partir.
De prendre le premier taxi brousse possible, quelque soit son sens.
Mananara ou Manompanna sont des portes de sorties...
On apprend que le Melissa Express annule les bateaux, pour les 10 jours à venir...
Maroansetra devient impossible.

On attendra trois jours.
Je remercie les deux vazahas, qui ne se sont pas arrêtés.
Deux vazahas, deux 4*4, deux chauffeurs…
Ils ne nous ont pas vu, au milieu de la piste
Je remercie aussi l’ONG Care, dédaigneuse dans son véhicule vide.
Au bout de trois jours, un taxi brousse nous ramène à Manompanna.

Sahasoa n’est pas un échec.
Sahasoa s’ouvre au tourisme, avec le parc marin de Nosy Antifanna.
C
omme partout à Madagascar, le tourisme doit être en groupe.
Deux couples d'amis, est le summum, j'en ai déjà parlé sur le blog.
Vous voyagez en individuel : 
- soit vous avez une fortune
- soit vous êtes tributaire des transports et vos idées spéciales, deviennent impossibles…

Pendant notre séjour, les villageois ont stocké le riz et ne mangent que ça.
Ils raclent le moindre ariarys, pour collecter les épices et faire fructifier le capital.
Nous avons été victime d’une loi économique simple … C’est une expérience .

Pas de tarifs, je les ai donné hier
Sinon, riz, jus de noix de coco, eau bouillit 20 mn refroidie pendant la nuit, eeeee, ça reste accessible...

A demain…
sah1.jpgsah2.jpgsah3.jpgsah4.jpgsah5.jpgsah6.jpgsah7.jpgsah8.jpgsah9.jpg

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0