Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manompana, j’y suis allé plusieurs fois avec Emilienne et son adresse Facebook.
Les journées se passent : 
- en baignade - snorkeling dans la baie ou dans l’océan après une balade côtière
- la visite et les rires avec diverses connaissances de type voisin de palier : alors comment ça va , le fameux Manahona, in vaovao
- j’amène les photos des enfants, que j’avais pris dans une école.
L’instit est tout content, c’est simple de faire plaisir, pensez-y.
- on ne rate pas l'heure des repas chez Wen Ki, ils sont très bon.
Voilà donc des journées bien remplies…

Je réserve le meilleur 4*4, pour Soarina Ivongo.
Le soir, je vois arriver un pick up déglingué :
- v
azaha Pierre, le taxi brousse que tu as commandé, il est en grave panne sur la piste, je le remplace, pour le voyage de demain
- j
’ai la place devant 
- o
ui, oui, la dame chez qui tu as réservé, l'a demandé
- o
k, à demain 6 H, eeeee, pile…
- o
ui vazaha, pile à l’heure malgache…
Le contre temps ne m’arrange pas, le véhicule est bien naze.

Le lendemain, j’embarque à 6H15, pas trop mal
Le temps de ramasser tout le village, on part à 6H45 .
La piste se creuse d’année en année.
Les ponts s’abîment d’année en année.
Notre voiture, je ne sais pas si un jour, elle a été vaillante.
A cause de la salinité de la région, le réservoir n’existe plus.
Je fais le voyage avec le jerrycan plastique, suintant le diesel, entre les pieds.
C’est agréable, surtout en mangeant les mofos gasys du petit dèj .
Je ne parle pas du pare-brise, une vraie pub Carglass
A mi-parcours, nous croisons le meilleur 4*4 de cette piste.
Le chauffeur répare, j’apprendrai qu’il est reparti, 12 H plus tard.
De notre côté, l’arbre de roue, qu’on resserrait  toutes les 5 mn, cède définitivement.
On le retire, on se retrouve en deux roues motrices, avant le passage du sable…
Au même moment, on s’aperçoit que la batterie est naze, il ne faut donc pas caler.
Premier passage sableux, ça ne passe pas…
Notre chauffeur insiste devant l’évidence et cale…
Nous voici sur une plage, dans le cagnard, à attendre un véhicule, pour tracter.
Je sens la galère potentielle.
Je regarde ma réserve d’eau et gère.

Trois, quatre camions tracteurs plus loin, nous atteignons le bac de Soarina Ivongo.
La RN 5 n’est pas fini, il reste 160 Kms, même éparse, c’est du goudron.
Il est 15 H, je reste à Soarina Ivongo, pour la nuit.
Sur le goudron, je vois un panneau indiquant Mananara et Maroansetra, yes, j'y étais .

Tarifs, pour un ariary à 2900 ariarys pour 1 €.
- taxi brousse Manompana – Soarina Ivongo : 15000 ariarys = 5,17 €
- hôtel à Manompanna : 20000 ariarys = 6,89 €, les repas délicieux de type pension = 1 repas 6000 ariarys = 2,07 €, petit déjeuner 4000 ariarys = 1,38 €
- hôtel à Soarina Ivongo : 30000 ariarys = 10.34 €
- mofo gasys, beignets bananes, tranches de pastèques et grignotage de voyage, 200 ariarys / pièce = 7 cts €

23 photos chronologiques, la vidéo de la route plus tard, les aventures dans ces endroits plus tard aussi, je suis dans la chronologie du voyage…soarine1soarine2soarine3soarine4soarine5soarine6soarine7soarine8soarine9soarine10soarine11soarine12soarine13soarine14soarine15soarine16soarine17soarine18soarine19soarine20soarine21soarine22soarine23

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0