Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

voit16pousse3djharuna10travail4Pub1.jpgattendre.jpgLe pousse – pousse, c’est le taxi courant, dans les villes de provinces sans côte.
Carriole tirée à la force humaine, c’est un travail harassant.
Modernité oblige, les pousses – pousse sont de plus en plus, des cyclos pousse.

Il y a un bobo débat qui dit : c’est scandaleux, de faire porter un homme, par un homme.
Ma position est claire.
La personne propose un service.
Le client utilise le service. 
La personne travaille.
C'est le principe du travail, de tous les travails.
Il n’y a qu’à voir le plaisir du pousse chargeant un client, pour comprendre ma position.
C’est l’argent qui rentre, pour lui et sa famille.
Les bobos intellectualisent un non problème, c’est leur spécialité.
J’utilise le pousse, sans avoir l’impression d’exploiter la personne.
J’ai une idée des tarifs.
Je dois payer 30 % de plus, que la normale, globalement 15 cts d’euros par course
Je ne vais pas me prendre le chou, pour une telle somme
Emilienne et son adresse Facebook, ne m’aide pas, pour trouver le prix juste.
pousse.jpgJe suis un vazaha.
Un accord tacite existe, entre les copines des vazahas et les commerçants malgaches.
Les commerçants n’exagèrent pas.
Les copines laissent les vazahas négocier.

Deux français, pour aider un centre d’accueil d’enfants défavorisés d’Antsirabe, capitale des pousses pousses, entreprennent un périple, de Tuléar à Diégo Suarez, en tractant un pousse pousse.
2000 Kms à pieds, le pousse pousse en bagage, pour lever des fonds, pour les enfants.
C'est une belle idée.
C'est un beau voyage aux paysages variés.
C'est une belle aventure.
C'est deux mois bien remplis.
Je surveille l’affaire et vous tient au courant…

- hep poussi
-
- je vais à Diégo Suarez, c’est bon pour toi
- o
u, là, là, patron vazaha, c’est cher
- tout se négocie, en route .
Eeeee, la dernière phrase prête à confusion, richesse de la langue.
A Madagascar, toujours fixer les prix avant, pour ne pas avoir de surprises après…
Ce n’est en fait, qu’une logique commerciale, non spécifique à Madagascar .

Tag(s) : #Voyage à Madagascar

Partager cet article

Repost 0